Pin It

 GabonTitre: Éducation et intégration des enfants de la rue

Organisme porteur: École publique « Venez voir » soutenue par l'UNESCO / Gabon

 

Objectifs du projet:

Aujourd’hui encore, on compte plus de 72 millions d’enfants non scolarisés. Un grand nombre d’entre eux travaillent à la maison, dans les champs, les usines, les mines et dans la rue. Victimes du crime, du vol, de la drogue et de la violence, les enfants de la rue sont particulièrement vulnérables. Cette école était décidée à faire quelque chose pour eux.

  • Assurer un enseignement élémentaire aux enfants de la rue ;
  • Orienter les enfants de la rue vers une formation professionnelle afin de leur permettre d’apprendre un métier et de gagner leur vie ;
  • Réintégrer les enfants de la rue dans leurs familles.

Méthodologie :

53 enfants de la rue ont été identifiés et 49 d’entre eux, âgés de 7 à 16 ans, ont participé à ce projet d’une durée de deux ans, avec six enseignants et l’association de jeunes liée à l’école « Venez Voir ». Ce projet visait non seulement à réintégrer les enfants de la rue à l’école, mais également à les réunir à leurs familles, qui les avaient rejetés. Il s’agissait là d’une dimension très importante du projet. La démission des parents, l’abandon scolaire et l’abandon des enfants par leurs familles fragilisent la société et se traduisent par une plus grande pauvreté et une plus grande insécurité.

Ce projet s’est révélé être une innovation majeure pour l’école. Il a été mis en œuvre par un travail d’équipe et avec l’assistance d’un travailleur social. Il a jeté un éclairage précieux sur la motivation des enfants, les sentiments négatifs des parents vis-à-vis de leurs enfants et le manque de communication entre eux. Les enfants de la rue ont eu plusieurs entretiens avec le travailleur social et le conseiller pédagogique, qui les ont aidés à comprendre les raisons de leurs difficultés et les ont motivés pour réintégrer la société.

                                 

Résultats et Impact du projet:

  • 49 enfants sur 50 ont réintégré l’école ;
  • 10 enfants sur 15 sont revenus vivre avec leur famille ;
  • sur les 9 élèves scolarisés en quatrième année, 5 ont été admis en sixième année ;
  • 49 élèves étaient heureux d’être de retour à l’école ;
  • les parents étaient plus attentifs envers leurs enfants.

Les enfants de la rue ont fait bon accueil à ce projet et ont considéré qu’il leur avait donné une deuxième chance. Les enseignants étaient convaincus qu’il avait une grande valeur et devait être reproduit. Le directeur de l’école était satisfait des résultats obtenus.

Vous pouvez le faire aussi !

Cet exemple du Gabon montre qu’on peut faire beaucoup avec peu de moyens en mobilisant toute la communauté scolaire, notamment les parents et des spécialistes ayant l’expérience des enfants de la rue. Il serait utile qu’un bien plus grand nombre d’écoles puisse s’attaquer au problème des enfants de la rue et engager les actions appropriées pour en finir avec cette situation.

Landoyi (élève et ancien enfant de la rue) École : École publique « Venez voir » Gabon :

« Avant de participer à ce projet, je me sentais perdu et sans avenir. J’ai commencé à boire et à fumer comme mes amis de la rue. Ce projet m’a donné une nouvelle foi en l’avenir et je suis reconnaissant à l’UNESCO et à l’école “Venez Voir” ».

Pin It