Pin It

Tin tua1 Promotion d’un environnement lettré en milieu rural : l’expérience de Tin Tua au Burkina Faso

Organisme porteur : l’association Tin Tua est une ONG qui travaille dans la région de l’Est du Burkina Faso, une zone d’élevage se caractérisant par des taux d’analphabétisme significatifs. « Tin Tua » signifie « Développons-nous, nous-mêmes » dans une langue du terroir.

Objectifs : Tin Tua s’est fixée comme objectifs d’accompagner le processus d’autopromotion des femmes et des jeunes à travers:

  • Une lutte contre l’analphabétisme ;
  • Le développement d’une littérature en langue nationale gulmancema pour favoriser la création d’un environnement lettré ;
  • La promotion et l'organisation des groupements de néo-alphabétisées, pour leur permettre de se prendre en charge par des actions d’auto-développement ;
  • La formation technique, civique et pratique des villageois néo-alphabètes dans des centres de formation spécialisés ;
  • Le soutien financier et technique dans la réalisation de projets entrepris par ces néo-alphabètes ;
  • La promotion d’activités sociales et culturelles en soutien au programme ;
  • La recherche, l'adoption et la diffusion en milieu paysan de technologies appropriées pour la lutte contre la désertification, l’amélioration de l’habitat et de la santé, le perfectionnement des méthodes traditionnelles d’élevage, la rénovation de l’artisanat et le renforcement de la sécurité alimentaire. 

Méthodologie 

Si le néo-alphabétisé évolue dans un environnement hostile, la motivation de s’alphabétiser en langue nationale se perd facilement. C’est le cas dans la plupart des pays africains où la langue officielle (le français ou l’anglais, etc.), est utilisée dans tous les moyens de communication, d’administration, d’éducation formelle, de commerce, de formalités postales, de transactions bancaires, de transport et autres.

C’est pour remédier à de telles situations que Tin-Tua a conçu un programme spécial reposant sur quatre piliers :

  1. Le développement d’un volet post-alphabétisation qui rassemble des mesures et des actions que Tin-Tua met en place pour permettre au néo-alphabète d’exercer ses compétences et d’accroître les connaissances acquises, de les dépasser et de s’engager par de nouvelles acquisitions, dans un processus permanent d’auto- éducation en vue d’une plus grande maîtrise de son environnement.
  2. La création et l’entretien d’un environnement économique, social et culturel favorable à l’écrit, où le nouveau alphabétisé aura l’occasion fréquente de lire, d’écrire et d’utiliser ses connaissances.
  3. La création d’un environnement favorable à la rétention et au développement des acquis de l’alphabétisation à travers:
  • La traduction et la diffusion des documents de services techniques et administratifs;
  • La multiplication des panneaux indicateurs et des plaques signalétiques;
  • La diffusion de livres, de brochures et de journaux écrits dans les langues d’alphabétisation.
  1. Le développement de bibliothèques et de clubs de lecture.

                                                                                   
Actions concrètes   

  • Traduction et diffusion de documents techniques               

 Dix documents techniques portant sur l’agriculture, l’élevage, la santé et les IST-SIDA, l’animation et l’organisation communautaire en milieu rural dont plusieurs édités par INADES- formation et le CESAO ont été traduits, imprimés et diffusés à travers le réseau de bibliothèques villageoises, des bibliothèques librairies et des biblio- motos.          

  • Edition, impression et diffusion de manuscrits
     Les manuscrits de 13 titres venant d’auteurs différents et portant sur la littérature orale : épopées, contes, proverbes, poésie et un roman autobiographique ont été édités et diffusés.
     
  • Edition du journal Laabaali
    Le journal mensuel le Laabaali (« informations » en langue locale Gulimancema) est édité depuis mars1988 pour informer, former et distraire les néo alphabètes de  la région. Il est actuellement  à son 180ème numéro. Il est tiré en ce moment à 3 500 exemplaires et compte près de 3 000 abonnés. Il est diffusé par abonnement, vente au numéro et par prêt à travers le réseau des bibliothèques et biblio- motos.

  • Création de bibliothèques - librairies             

 Comme son nom l’indique, celle-ci est à la fois:                                

  • Une librairie – papeterie où l’on peut acheter des documents didactiques et de post-alphabétisation ainsi que des fournitures diverses pour la classe et le bureau,
  • Une bibliothèque où l’on peut emprunter les livres et des journaux.

 

  • Les biblio - motos pour :          

Renforcer davantage le circuit de diffusion et de distribution des documents de post-alphabétisation;

Rapprocher les livres et les journaux des lecteurs pour les rendre visibles et accessibles;

 Résultats et impact du projet 

Le programme a atteint des résultats remarquables malgré les insuffisances de production de nouveaux titres, le manque de certains titres recherchés par les lecteurs, la quantité insuffisante de certains titres et l’insuffisance de suivi de l’activité sur le terrain.

C’est ainsi qu’il a pu réaliser: 

  • 7 biblio-motos fonctionnelles pour 14 localités rurales;  
  • Plus de 3000 livrets prêtés en une campagne;
  • Plus de 1000 livrets vendus ;
  • Environ 10 000 alphabétisés ont lu au moins un livret

Tin Tua est cité en exemple dans plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest à cause de la pertinence de ses initiatives et sa proximité avec le groupe cible qu’il sert. C’est pourquoi il est profondément implanté dans la région Est du Burkina et, en même temps, il est dupliqué dans plusieurs pays dont le Bénin et le Niger.

Pin It